L’ambassadrice des Cyclopétards

mcmolnar

Marie-Claude Molnar fait du vélo depuis qu’elle a trois ans. Pour elle, le sport représente une réalisation personnelle, l’aide à repousser ses limites et lui permet d’explorer ses propres capacités.
En 2005, Marie-Claude est happée par une voiture à une vitesse de 110 km/h et subit de multiples fractures, en plus d’un traumatisme crânien. Après l’accident, pas question pour elle de s’apitoyer sur son sort et de broyer du noir : amatrice de cyclisme, elle se met en tête de tenter une carrière de cycliste, ignorant complètement jusqu’où ça pourrait l’amener. Ne sachant comment s’y prendre, elle communique avec Lyne Bessette, qui l’aide à démarrer dans le milieu.
C’est donc en novembre 2008 que Marie-Claude commence à s’entraîner avec nul autre qu’Éric Van Den Eynde, ancien entraîneur de Lyne Bessette et de Clara Hugues. Marie-Claude dispute sa toute première course le 1er mai 2009 au Défi sportif, une compétition annuelle sur le Circuit Gilles-Villeneuve. Elle monte alors sur la 3e marche du podium, devant des paracyclistes de la délégation canadienne de retour de Pékin l’été précédent. Cette course marque le début d’une carrière florissante tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Marie-Claude a commencé à participer aux championnats du monde et à la Coupe du monde en 2009. Elle a terminé deuxième aux championnats du monde sur piste en 2011 et est championne de la Coupe du monde sur route. Elle a aussi reçu plusieurs prix de sa fédération provinciale pour honorer ses performances aux championnats du monde.

Faits saillants de la carrière
Médaille de bronze en poursuite individuelle aux Jeux parapanaméricains en 2011
Médaille de bronze dans le contre-la-montre aux Jeux paralympiques en 2012
Médaille d’argent aux championnats du monde en 2013
Gagnante de la Coupe du monde en 2012
Vitesse moyenne de 40 km/h dans un contre-la-montre en 2013
Multiple championne canadienne

Vie personnelle
Elle a obtenu un DEC en communications journalistiques au Conservatoire Lassalle à Montréal en 2005.

Palmares
• Championne nationale sur piste de 2009 à 2015
• Récipiendaire du King Clancy Award en 2013
• Récipiendaire de la Médaille du jubilée de diamant de Sa Majesté la reine Elizabeth II
• Médaille de bronze aux Jeux paralympiques de Londres en 2012
• Championne de la Coupe du monde en 2012
• Record du monde en poursuite individuelle 3000 m aux Jeux parapanaméricains en 2011

Un mot de Marie-Claude:
Rêver sa vie. Vivre ses rêves. Deux phrases, deux choix, une vie. Je n’ai pas hésité un instant avant de me lancer à pieds joints dans le sport de haut niveau en 2009, ayant été amatrice de sport depuis aussi loin que je puisse me souvenir.
Je suis une fonceuse qui croit que pour avancer vers son objectif, quel qu’il soit, il faut d’abord et avant tout y croire et créer ses possibilités. Il suffit d’essayer. Après seulement trois ans de vélo dans les jambes, j’ai eu l’honneur de faire partie de l’équipe qui s’est rendue aux Jeux de Londres en 2012, où j’ai décroché le bronze au contre-la-montre sur route. Aujourd’hui, avec la précieuse aide de mon entraîneur Éric Van Den Eynde, je continue mon chemin vers une sélection pour les Jeux de Rio qui se tiendront au Brésil du 7 au 18 septembre prochain. La route pour s’y rendre peut être parsemée d’embûches, mais à force de persévérer et de repousser ses limites, rien n’est impossible. Je veux et je vais y arriver.
Nul ne sait ce qui nous attend, mais chaque possibilité saisie amène une nouvelle histoire à raconter et un nouvel objectif à atteindre. Il suffit d’essayer pour le découvrir! Quel défi allez-vous relever aujourd’hui?
20160430_2020_MC_Molnar