Archives de catégorie : Uncategorized

Nouveau kit Brava 2021

Avez vous votre kit?

Enfin la saison arrive à grand pas !
Quel bonheur de joindre la belle gang des Cyclopétards! 💚

Anciennes ou nouvelles désirant faire partie de ce club exceptionnel 💯 % féminin, la boutique est ouverte à toutes les Cyclopétards 2021. 💚💚💚

Brava est notre  partenaire pour la confection de nos vêtements.
Brava pour bravo en italien pour vos efforts tout au long de la saison. 🙌

Des vêtements conçus par des femmes ici même au Québec. De grande qualité et fabriqué avec des tissus en fibres recyclés ECONYL pour prendre soins de l’environnement.
 https://bravatriathlon.ca/collections/cyclopetards

Assurez-vous de bien vérifier les tailles étant européennes il est possible que ce soit plus petit.

Elyse Paille
Coordonnatrice de vêtements – Les Cyclopétards

Vélo Virtuel: comment s’y retrouver?

Quelques exemples des différentes plateformes de vélo virtuel

Maintenant que vous avez une base stationnaire, il est essentiel de connaître la base de l’entraînement afin de pouvoir bénéficier pleinement de votre équipement.

S’il vous est possible de le faire. faites appel à un(e) entraîneur(e) formée ou certifié(e) PNCE (Programme National de Certification des Entraîneurs). L’avantage de l’entraîneur, peut importe votre objectif, est d’avoir quelqu’un de qualifié pour vous aider à atteindre votre but de manière sécuritaire. Étant donné l’étendu de al littérature existante sur le sujet et la facilité avec laquelle c’est possible de trouver un programme d’entraînement, l’entraîneur(e) pourra vous assurer d’un programme entièrement personnalisé, basé sur vos valeurs, mais surtout en prenant en considération votre rythme de vie.

Mise en garde: les entraîneurs(es) ne donnent pas de talent. Les entraîneurs(es) sont en mesure de faire ressortir votre talent. Tous les plans d’entraînement ne conviennent pas à tout le monde; prenez garde des entraîneurs(es) qui prescrivent le même entraînement à tous leurs cyclistes!

Que vous ayez un entraîneur ou non, il faut un indicateur visuel et auditif pour savoir quoi faire, à quelle intensité en durant combien de temps. Les bases smart (dont le protocole ANT+ ou Bluetooth permet de se connecter à un ordinateur\tablette\téléphone intelligent) s’accompagnent d’une plateforme de vélo virtuel. La plupart compagnies offrent une application de base permettant de voir ce qui est fait en temps réel et donne une analyse plutôt sommaire de l’entraînement après avoir complété.

The Sufferfest, Zwift, TrainerRoad et compagnie…

Chaque plateforme a ses avantages et inconvénients; le choix d’application dépend de ce que vous recherchez comme expérience. Si vous préférez une plateforme plutôt ludique offrant un environnement purement virtuel en plus de la possibilité de “faire du social” tout en pédalant, Zwift est pour vous.

Source de la photo: https://road.cc/content/feature/213282-how-get-started-zwift

Le terme “ludique” est employé pour parler de Zwift car il s’agit d’un jeu dans lequel votre personnage sillonne des routes, certaines recréant des parcours de renommée internationale, comme le Mont Ventoux, ou offre la possibilité de rouler à Londres, à Paris, etc. Zwift offre également la possibilité de se mesurer à d’autres utilisateurs dans des courses, dont il existe un calendrier assez bien rempli, en plus des plans d’entraînement disponibles. Zwift est une plateforme virtuelle intéressante pour effectuer des longues sorties de volume (endurance de base), en raison des nombreuses distractions. Le grand avantage de Zwift est la possibilité d’organiser des sorties de groupe. Le grand désavantage de Zwift est qu’il n’y a pas de personnalisation de l’entraînement; malgré les plans offerts, il n’y a pas assez de variabilité dans l’intensité des entraînements et il peut être facile pour une personne néophyte de se surentraîner en raison d’une mauvaise périodisation (les différents cycles d’entraînement).

L’abonnement à Zwift coûte approximativement 20$ par mois.

The Sufferfest

Source de la photo: https://thesufferfest.com/blogs/the-sufferfest-blog/75566275-fall-collection-and-the-exciting-new-sufferfest-apps

The Sufferfest est l’une des premières plateformes de vélo virtuel. Oubliez le spinning! Grâce à ses clips vidéos provenant de courses en temps réel, l’interface de Sufferfest est invitante! Côté social, il n’est pas possible de rouler avec des amis ou prendre part à des événements, MAIS, après avoir passé un test 4D (autrement dit un test FTP 〚functional threshold power〛, The Sufferfest sera en mesure de vous prescrire quels entraînements effectuer.

En plus des divers plans d’entraînement disponible, il y a également des séances de yoga ainsi que de la préparation mentale, faisant office de récupération après un entraînement, deux aspects trop souvent négligés de l’entraînement. Ce qui distingue The Sufferfest? Son propre monde, par exemple le slogan IWBMATTKYT (I will beat my arse today to kick yours tomorrow).

L’abonnement à Sufferfest coûte approximativement 20$ par mois.

TrainerRoad

Source de la photo: https://road.cc/content/review/258253-trainerroad-online-training

Oubliez les mondes virtuels, entraînements en groupes, courses du dimanche et musique endiablée! Trainer Road se veut une plateforme de vélo virtuel axée et développée exclusivement pour faire de vous de meilleurs cyclistes. Avec sa bibliothèque regroupant plus de 1000 entraînements, il y a des plans d’entraînement disponibles selon ce que vous voulez améliorer, mais surtout en tenant compte d’où vous en êtes en cyclisme et le temps que vous avez de disponible à consacrer à l’entraînement.

Lorsque votre compte Trainer Road est connecté à votre compte Training Peaks, vous pouvez alors suivre votre niveau de conditionnement et faire des choix plus éclairé quant à l’entraînement que vous voulez effectuer selon la périodisation.

Trainer Road coûte approximativement 25$ par mois.

Il existe d’autres applications, telles que Fulgaz, Rouvy, BKool, etc.

Bon entraînement!

Les bases d’entraînement

Lorsque la température extérieure devient moins clémente pour rouler, la base d’entraînement intérieur devient un incontournable afin de se préparer pour la saison suivante.

Il existe trois systèmes: rollers, direct drive et résistance magnétique.

3 rouleaux
Direct Drive
Résistance magnétique

Les différences entre les trois systèmes peuvent être significatives;

  • 3 rouleaux: le vélo est appuyé directement par les roues avant et arrière, quoique certains modèles permettent un support de fourche, pour la stabilité. Le 3 rouleaux est l’outil idéal pour travailler sa coordination et équilibre. Il existe des modèles intelligents. Le réalisme est sans contredit aux maximum, mais je ne vous conseille pas de tourner le guidon! 😉 Budget: $$-$$$$
  • Direct Drive: la roue-libre (flywheel) devient la roue arrière. Il existe des modèles intelligents. Vérifiez la compatibilité avec les axes thru-axle, si vous avez des freins à disque. Le grand avantage du direct drive, c’est qu’il n’est pas nécessaire de changer de pneu. Le réalisme en fait un outil intéressant. Budget: $$$-$$$$
  • résistance magnétique: le vélo est maintenu par un quick release. Le grand désavantage de la résistance magnétique est le besoin d’un pneu de trainer. Il existe des modèles intelligents. Budget: $-$$$

Comment choisir sa base d’entraînement?

Voici les questions à vous poser afin de faire votre choix:

  • Est-ce pour faire du vélo virtuel? (Trainer Road, Sufferfest, Fulgas, Rouvy, Zwift, etc.
  • Quelle inclinaison ais-je besoin de recréer? Certains systèmes peuvent recréer une pente de 25%
  • Est-ce que la précision est importante? (Il y a toujours une marge d’erreur dans les systèmes intelligents)
  • Est-ce que je veux un contrôle manuel ou automatique de la résistance?
  • Quel est mon budget? Un système intelligent sera plus dispendieux qu’un système de base.

Qu’advient-il de la saison 2020 du club Les Cyclopétards?

Chères Cyclopétards,

Les membres du conseil d’administration de Les Cyclopétards se sont réunies à plusieurs reprises au cours des derniers mois pour suivre l’évolution de la pandémie et son impact sur les activités sportives telles que la pratique du cyclisme de groupe, mission première de notre club.

Malgré le fait que les rassemblements extérieurs de 10 personnes avec distanciation soient permis, en date du 27 mai, la pratique sportive est quant à elle permise qu’en pratique libre ou à deux. Les mesures actuelles ne permettent pas les rassemblements pour un club cycliste comme le nôtre. Considérant ceci, le Club Les Cyclopétards ne peut prendre la responsabilité de la conduite des activités régulières dans nos régions.

Dans les circonstances, la saison 2020 du club Les Cyclopétards est annulée. Le club procédera au remboursement des membres ayant payé leur adhésion 2020.

Fidèles à nos valeurs Cyclopétards, nous resterons connectées via nos différentes plateformes de médias sociaux (page provinciale Facebook, groupe Facebook régionaux, et Instagram) afin de promouvoir les saines habitudes de vie et la pratique cycliste sécuritaire, tout en respectant les recommandations des autorités compétentes.

Portez-vous bien,  

Isabelle Brault, présidente

Isabelle Archambault, vice-présidente

Annick Beauregard, secrétaire

Caroline Clermont, trésorière

Marie-Claude Molnar, coordonnatrice aux communications et médias sociaux

Manon Roberge, coordonnatrice aux vêtements

Le 27 mai 2020

Brava



“Brava, signifiant « Bravo » au féminin en italien, se veut une marque de vêtements ayant pour but d’amener une reconnaissance de la participation sportive féminine à travers le vélo, la nage et la course. Brava, ce sont des vêtements haut de gamme conçus par des femmes et pour des femmes. Chaque détail compte pour une optimisation du confort et de la performance. Aucun compromis. Comme ces femmes athlètes qui se poussent jour après jour dans la pratique de leur sport.”

Jacinthe Lachapelle et Stéphanie Jamain
Fondatrices et copropriétaires

     Depuis sa création en 2009, le club cycliste Les Cyclopétards est fier de s’associer à des gens et des compagnies qui croient à l’épanouissement de la femme par la pratique d’une activité sportive. C’est avec un immense plaisir que nous vous présentons un tout nouveau partenaire dans la famille Cyclopétards, les vêtements Brava!

     Pourquoi s’associer avec Brava? Pour vêtir nos membres lors d’activité cycliste, il nous importe de choisir un vêtement qui soit conçu spécifiquement avec la femme en tête. Brava est une compagnie canadienne qui a à coeur un vêtement qui soit de grande qualité, procurant confort et protection à chaque cycliste.

     De plus, comme il nous est important de contrôler l’empreinte que nous laissons dans la nature, nous avons opté pour Brava qui nous offre une collection de vêtements fabriquée à partir de matières recyclées. Non seulement serons-nous protégée des éléments, mais nous aurons aussi un vêtement qui est en harmonie avec l’environnement.

Sports aux Puces Vélogare

SaPvelogare2

C’est grâce à des commanditaires qui ont à 💚 le développement et le maintient du sport féminin que Les Cyclopétards ont pu vous offrir pendant maintenant 12 ans des activités ayant comme objectifs l’épanouissement, augmentation de la confiance en soi et le partage de valeurs communes.

Aujourd’hui, c’est avec grande fierté que nous vous présentons un nouveau partenaire, la boutique Sports aux Puces VéloGare de Granby en Montérégie!

L’équipe SaP Vélogare vous offre une panoplie de services exclusifs au membres du club cycliste Les Cyclopétards, allant de l’assistance pour réparer une crevaison, à l’achat d’un vélo et le service de positionnement.

“Chez Sports aux Puces VéloGare, nous croyons que tous, des débutant jusqu’aux experts, ont droit au meilleur service possible. Enfants, familles ou athlètes, nous donnons notre 110% à tout monde. Les valeurs d’inclusion et démocratisation du vélo des Cyclopétards sont parfaitement alignées avec les nôtres et nous sommes contents de faire partie de l’équipe.”

Talkena Wasungu
Propriétaire

😍 Notre équipe 🤩

    Les Cyclopétards, c’est une belle grosse famille de 400 filles passionnées par le cyclisme. Au-delà du sport, des amitiés se forgent. À la tête de cette belle famille, il y a le conseil d’administration, les responsables de régions, les entraineurs et les encadreurs. Tout ce beau monde donne de son temps, de son énergie et de son expertise afin de vous permettre de pratiquer votre sport préféré en toute sécurité, tout en améliorant vos habiletés techniques et en faisant connaissance avec d’autres passionnées.

    Malheureusement, le bénévolat est trop souvent dans l’ombre ; sans fourmis pour s’assurer du bon fonctionnement d’une belle machine comme Les Cyclopétards, nous ne pourrions vous offrir autant, faute de passionnées impliquées.

    Le rôle des responsables de régions propose un beau défi et certainement une très belle expérience de gestion administrative ! C’est l’occasion de se joindre à une équipe dynamique qui a à cœur l’avancement de l’activité physique chez la femme et l’adoption de saines habitudes de vie par la pratique du cyclisme. Être responsable de région, c’est comme être une grande sœur ; on s’assure que tout soit en place et fonctionne bien pour les membres de notre région.

    La responsable de région veille à la recherche de commanditaires propres à sa région, organise le calendrier des sorties et des activités, le choix des parcours, s’assure que le tout soit conforme aux règlements et utilise le site web ainsi que nos réseaux sociaux pour faire la promotion des activités. Afin de l’appuyer dans sa tâche, elle est entourée d’une équipe d’encadreurs qui sont aussi des passionnées et qui assurent la sécurité des membres lors des sorties.

    En ce temps de célébration de la fin de la saison 2019, la 11e année de vie des Cyclopétards, nous aimerions remercier notre équipe 2019 de responsables de régions ! Merci pour votre implication, les filles, vous contribuez à faire la différence. 💚

Nos responsables de région 2019:

Catherine Gagné et Hélène Forest (Montérégie)

Dominique Jolicoeur et Lily-Anne Lavoie (Québec)

Caroline Roy et Elizabeth Lemay (Montréal)

Valérie Desjardins (fondatrice du réseau) et Marc Grenier (absent de la photo) (Estrie)

Nancy Langevin et Martine Bilodeau (Trois-Rivières)

Guylaine Parent (Shawinigan)

Comment éviter un coup de chaleur à vélo

Qu’on se le dise, nous sommes dans une ère où les éléments nous jouent souvent des tours en changeant constamment. Il n’y a pas de mauvaise température, il n’y a que de mauvais vêtements. La température interne du corps humain est de 37˚. Évidemment, lorsque la température extérieure excède cette mesure, il peut y avoir danger de coup de chaleur si nous ne sommes pas bien préparé.*

Voici mes trucs pour rester au frais à vélo lorsqu’il fait chaud.

  1. Hydratation

    Lors d’une journée où la température est raisonnable (20˚-30˚), il faut idéalement boire 1 bouteille (500ml-600ml) par heure d’activité. Lorsque la température dépasse 30˚, il est encore plus essentiel de remplacer l’eau et les minéraux qui se sont évaporé par la sueur. Le rôle des électrolytes et boissons sportives.

  2. Électrolytes et boissons sportives

    En plus d’assurer une bonne hydratation tout au long du parcours, les électrolytes aident à remplacer les minéraux et le sucre contenu apporte un soutien à l’énergie pour ne pas “frapper un mur”. Les électrolytes et boissons sportives sont à considérer si votre activité dure plus de 1h30 à intensité moyenne, 2h à basse intensité.

  3. Protection contre les UVA et UVB

    Pour la tête, vous pouvez porter une casquette (un modèle adapté pour le cyclisme ou course à pied, en autant que ça respire) de couleur pâle sous votre casque. Si vous avez trop chaud, partez les cheveux mouillés.

    Pour le reste du corps, évitez les vêtements foncés et surtout assurez-vous d’avoir mis de la crème solaire avant votre départ. Un écran solaire en bâton a l’avantage de pouvoir se traîner facilement dans l’une des poches du maillot et vous pourrez ainsi en appliquer quand bon vous semble.

    Il existe sur le marché des manchettes offrant une protection supplémentaire contre les UVA et UVB. Par journée où l’indice de rayons UV est élevée, elles sont fortement recommandées.

  4. Avant le départ

    Assurez-vous de commencer votre activité en ne ressentant pas déjà la chaleur. Un bon truc est de prendre une douche froide avant le départ. Pas trop longtemps car l’eau est précieuse, mais juste assez pour vous sentir rafraîchi et confortable.

    Un autre truc consiste à tremper votre maillot dans l’eau froide. Si vous faites ça le matin, enfiler votre maillot va assurément vous réveiller. 😉

    *Truc de pro*
    Utilisez un bas de nylon pour y mettre quelques cubes de glace, que vous placerez dans votre cou. Au fur et à mesure que la glace va fondre, l’eau va couler dans votre dos. Ça surprend, mais c’est efficace!

    La veille, remplissez une gourde molle d’eau et placez-la au congélateur; ce sera votre 3e bidon!

  5. Pendant l’activité

    En ayant préparé vos bidons la veille, vous pouvez avoir mis une bouteille au congélateur. Sinon, le jour-même, vous pouvez mettre un bidon environ 30 minutes au congélateur. Le principal est d’avoir de l’eau qui soit un peu plus froide que température médiane, afin de vous rafraîchir une fois sur le vélo.

    Si vous devez prendre une pause durant votre activité (cependant, c’est en arrêtant qu’on ressent davantage la chaleur), assurez-vous de choisir un endroit à l’ombre afin de permettre à la température de votre corps de baisser.

  6. Si malgré tout…

    Si vous deviez ressentir un malaise durant l’activité, avisez immédiatement une personne qui vous accompagne, trouvez rapidement un coin à l’ombre, allongez-vous au sol (pas sur la chaussée) et appliquez de la glace (le bidon mou que vous aurez mis au congélateur la veille et qui sera devenu un “ice pack” et qui vous rafraîchira par le fait même) sans votre cou. Appliquez aussi de l’eau froide dans votre visage.

  7. Après l’activité

    Allez à l’ombre, allez à un endroit climatisé et buvez de l’eau.

  8. Alimentation

    Bien que la chaleur coupe la sensation de faim, il est important de s’approvisionner en glucides tout au long de l’activité. Sur le vélo, vous pouvez prendre une bouchée de barre d’énergie de temps à autre. La barre d’énergie est utile lorsque votre sortie dépasse 2h. La recommandation est de 1 barre si votre sortie dure entre 2h et 2h30. À partir d’une sortie de 3h, une 2e barre peut être utile. Ne négligez pas votre alimentation, ça va influencer votre énergie et en ayant moins d’énergie, vous ressentirez davantage les effets de la chaleur.

*Bien entendu, si la température extérieure dépasse l’entendement, c’est-à-dire plus de 45˚, il est plus sécuritaire de rester au frais à l’intérieur.

Quels sont vos trucs pour rester au frais lors d’une activité à l’extérieur?

Sortie Provinciale – La Cyclovia 2019

À quelques reprises durant l’été, la Voie Camilien-Houde est fermée à la circulation automobile (horaire 2019) afin de permettre aux cyclistes de se mesurer à la mythique montée.

À la recherche de défis, Les Cyclopétards de Montréal ont décidé de lancer une invitation aux autres régions pour venir gravir la montagne 5-10-15 fois et se retrouver par la suite pour partager nos histoires de grimpe.

Entre 7h30 et midi, des centaines de cyclistes s’élancent à partir de la rue du Parc et grimpent les 1.6km de la Voie Camilien-Houde. Les Cyclopétards ne font pas exception à la règle! Nous nous sommes rassemblées à la Maison Smith et avons gravi la montagne à plusieurs reprises, entre 5 et 10 fois.

Le club cycliste Les Cyclopétards est d’abord et avant tout une gang de filles qui a du fun à rouler ensemble et se dépasser.

On jase là…
Est-ce que le sac orange est à faire tirer? – 🙂
La première personne gagnante d’un prix de présence est…?

Nous aimerions remercier la région de Montréal pour l’organisation de cette sortie provinciale, Caroline Roy et Elizabeth Lemay, les responsables de région (Montréal).